Qu’est-ce que l’Himase ?

mardi 29 décembre 2009
popularité : 32%

Des structures de recherches de l’Université et des organisations syndicales de l’Éducation se sont regroupées pour créer, en liaison avec le Maitron, le dictionnaire biographique du monde ouvrier et du mouvement social, une association pour l’Histoire des militants associatifs et syndicaux de l’éducation, l’Himase.

Le Centre d’Histoire Sociale (CHS) du 20° siècle de l’université de Paris 1 et les instituts de recherche de la FSU et de l’UNSA-éducation (Centre Henri Aigueperse) ont décidé de contribuer activement à la création de l’association.

La déclaration de l’association a été publiée au Journal officiel des associations le 1° janvier 2005. L’assemblée générale constitutive au eu lieu le 5 février 2005, au CHS, 9 rue Malher, Paris 4° a adopté les statuts de l’association.

L’Himase est enregistrée auprès de l’Insee (Déclaration D75217805618). Numéro SIREN : 791 273 824 ; numéro SIRET : 791 273 824 00015.

L’Himase est présidée par Jacques Girault, professeur à Paris 13 ; Claude Pennetier, chargé de recherches au CNRS, directeur du Maitron, et Jean-Luc Villeneuve, président de l’IREA-Sgen en sont les vice-présidents ; Louis Weber, ancien président de l’institut de la FSU, en est le trésorier, et Guy Putfin, responsable du département Histoire et Archives du centre Henri Aigueperse de l’UNSA-éducation, secrétaire.

Outre la rédaction des notices des militants pour le Maitron, l’objectif est de diffuser toutes les informations sur les activités relatives à l’histoire du syndicalisme enseignant dans les centres de recherches universitaires, les Instituts des syndicats, les institutions privées. Cette activité concernera aussi l’histoire des associations de spécialistes et des mouvements pédagogiques.

Cette association est ouverte à toutes les organisations syndicales de l’éducation (fédérations et syndicats), et aux associations et mouvements pédagogiques. Ainsi, les structures ayant vocation à adhérer à l’Himase et à participer à ses travaux sont (article 6 des statuts) :

- les fédérations syndicales et syndicats de l’éducation ;

- les Centres et Instituts de recherches syndicaux ;

- les chercheurs membres de l’équipe chargée de la rédaction des notices biographiques du Maitron, ainsi que la direction de celui-ci ;

- les associations de spécialistes, mouvements pédagogiques ou autres groupements de personnels de l’éducation ;

- des représentants d’instances officielles intéressées : ministères, CNRS, universités, INRP, etc.

- toute autre personne ou association dont la candidature est approuvée par le Bureau. 

L’assemblée générale constitutive a élu un bureau provisoire et adopté le montant des cotisations annuelles. Pour les « institutions », c’est-à-dire principalement les associations et les syndicats, elle a été fixée à 30 €. Pour les individus, elle est de 15 €.


Commentaires