Assemblée générale du 28 janvier 2015

mardi 17 février 2015
popularité : 100%

L’IRHSES nous a accueillis pour la journée Himase. Après les travaux du colloque sur "Les instituteurs et la Première Guerre mondiale", qui feront l’objet d’une publication spécifique (voir les textes des interventions sur le site de l’Himase), nous avons tenu notre assemblée générale annuelle.

Rapport d’activité pour l’année 2014 présenté par le secrétaire général Commençons par rappeler que l’Himase a dix ans d’existence. En effet, l’Assemblée générale constitutive avait eut lieu le 5 février 2005 au Centre d’Histoire sociale du XX° siècle, rue Malher.

Notre précédente Assemblée générale s’était tenue le mercredi 5 février 2014 à la Bourse du Travail. Elle avait été suivie d’un colloque sur le syndicalisme européen de l’enseignement, organisé en deux séquences : la création du CSEE (comité syndical européen de l’éducation) présenté par François Blanchard et Guy Georges ; l’intégration dans l’IE (internationale de l’éducation) présenté par Fred van Leeuven, secrétaire général de l’IE.

Le Bulletin Himase Infos n°14 de janvier 2014 avait annoncé l’AG et le colloque. Le Bureau s’est réuni trois fois : le 5 février, à l’issue de l’assemblée générale, le 22 mai et le 18 novembre au CHS (Centre d’histoire sociale du XX° siècle), au siège de l’association.

Le bureau du 22 mai s’est interrogé sur l’opportunité (et la possibilité) d’éditer un ou plusieurs ouvrages, soit de réaliser des e-book. La matière pourrait en être les documents réalisés pour le colloque sur le syndicalisme enseignant européen, puis le travail de Loïc Le Bars sur les instituteurs et institutrices et la Grande Guerre, complété par des documents auquel il est difficile d’accéder (procès verbaux du conseil fédéral du syndicat, lettres des responsables ..). Loïc Le Bars a préparé un document de 130 à 140 pages. Gérard Montant a souhaité pouvoir y apporter aussi sa contribution à partir de ses travaux.

Le bureau a préparé le colloque sur les instituteurs et la Première Guerre mondiale, avec les interventions de Gérard Montant, Loïc Le Bars et Jacques Girault, auxquelles est ajoutée une courte contribution d’Alain Dalançon sur les syndicalistes universitaires et la guerre de 1914.

La demande de subvention auprès de l’Éducation nationale n’a pas abouti. Le bureau souhaite relancer, auprès de nos centres de recherche membres de l’Himase, le questionnaire biographique pour la période 1968-2000. Jean Luc Villeneuve est chargé de centraliser les questionnaires remplis ou les biographies rédigées, et les signalera régulièrement. Pour sa part, l’IHRSES a informé qu’elle prépare des listes de militants à questionner.

Le travail de biographies pour la période 1940-1968 sera terminé en 2016, avec la sortie du tome 12. L’Himase ayant été constituée principalement autour des biographies enseignantes en cours de publication, il a paru souhaitable que les responsables actuels ne se désengagent pas avant ce terme. Le prochain renouvellement du bureau doit intervenir à l’assemblée générale de 2015 (fin 2015, début 2016). Une mesure transitoire pourrait être envisagée, par exemple une prorogation d’un an du bureau sortant.

Depuis début mai, le site de l’Himase a été fermé parce qu’il avait été l’objet d’attaques SPAM et de messages malveillants. Il a finalement été remis en service en décembre. Mais il a privé l’Himase d’un moyen essentiel de communication et d’information. C’est pourquoi, cette année il y a eu un numéro du Bulletin Himase infos en juillet, pour garder le contact.

Le n° 15 a été diffusé en mai 2014. L’éditorial présentait le dictionnaire Anarchistes qui venait d’être publié. Puis venait le compte rendu de l’assemblée générale, et de la réunion de bureau du 5 février. Il signalait ensuite des décès de militants intervenus depuis l’assemblée générale (René Teulade, Marcel Peytavi, Jean-Claude Gasteix). Depuis nous avons appris le décès d’un de membres du comité de parrainage Alain Roumegous.

Compte tenu de l’interruption des informations diffusées par le site, un Bulletin n° 16 a été envoyé en juillet. Il annonçait la fermeture provisoire du site de l’Himase, donnait le compte rendu de la réunion du bureau du 22 mai, et surtout la date retenue pour l’assemblée générale et le colloque. Il signalait la publication du livre de Loïc Le Bars sur les maîtres d’études et répétiteurs au XIX° siècle. Puis il signalait plusieurs décès récents de militants qui travaillaient avec le Maitron, ou étaient membres de notre comité de parrainage (Maurice Agulhon, André Dellinger, Jean Petite, Pierre Gros, Michel Velay).

Le n° 17 a été envoyé début janvier 2015 pour annoncer le déroulement du colloque et de l’assemblée générale de ce jour. Il comprenait également une présentation des problématiques traitées dans les trois interventions sur les instituteurs et Grande guerre. Il annonçait la réouverture de notre site internet, rappelait brièvement le contenu de la journée Maitron du 50 ° anniversaire, le 3 décembre dernier, et la remise du prix Jean Maitron pour un mémoire sur Jean Chaintron, préfet de la Haute Vienne à la Libération. Une petite rubrique était consacrée au décès d’Agnés Breda, qui avait participé à notre colloque de février 2014. Les envois du Bulletin se font par internet, mais nous avons régulièrement quelques difficultés avec des adresses qui doivent être périmées ; et il y a toujours quelques personnes du comité de parrainage qui n’ont pas (ou pas donné) d’adresse internet. Le dernier Bulletin annonçant l’AG et le colloque leur a été spécialement envoyé sur support papier par voie postale par les soins du Centre Henri Aigueperse.

Enfin, concernant les cotisations, mais le trésorier y reviendra, le bureau avait convenu qu’on pouvait considérer que la cotisation annuelle recouvrait l’année civile, parce qu’en pratique elle était souvent payée lors de l’assemblée générale, et donc, qu’elle allait d’une assemblée générale à la suivante. C’est donc le jour de payer nos cotisations.

Discussion

Convocation au colloque. Jean-Jacques Marie suggère de faire, à l’avenir, deux convocations différentes, dont une pour le colloque uniquement, en rappelant la composition du comité de parrainage. Cela permettrait de diffuser plus facilement et spécialement l’invitation au colloque à celles et ceux qui ne sont pas membres de l’association. Louis Weber rappelle que la convocation devrait être envoyée par le président. Publications de l’Himase. En ce qui concerne le projet de publications de l’Himase, Louis Weber indique que les textes du colloque de l’an dernier sur le syndicalisme européen seront mis sur le site sous forme de petite publication. Il se propose pour coordonner le travail d’édition de l’Himase. Jacques Girault estime que le travail de Loïc Le Bars, qui comprend nombre de textes inédits, devrait constituer un "vrai" livre (papier). Il propose de faire, à cet effet, une demande de subvention au CNL. Louis Weber précise qu’en plus de la demande de subvention au CNL, il faudra passer par l’éditeur qui diffusera en librairies. Il conviendra de rédiger une page de présentation pour le CNL, et pour l’éditeur. Jacques Girault précise que si on passe par un éditeur, c’est lui qui doit demander la subvention. Vote. Le rapport d’activité est adopté à l’unanimité.

Rapport financier présenté par le trésorier

L’exercice 2013-2014 a été marqué par un excédent de 201,89 € de notre compte courant. On peut l’expliquer par l’arrivée de nouveaux membres. L’envoi d’appels de cotisation aux associations devrait consolider ce résultat. Globalement, la situation financière reste donc saine. Ce qui permet à l’association de garder une petite marge de manœuvre financière, et ceci même en l’absence de subventions. Toute notre communication est à peu près gratuite, nos bulletins étant réalisés bénévolement et leur diffusion étant exclusivement électronique (à part pour ceux de nos membres qui n’ont pas d’adresse Internet, les frais d’envoi ayant été pris en charge jusqu’ici par des associations membres de l’Himase). Seul le site nous coûte une contribution annuelle, au demeurant modique (71,86 euros). Les dépenses se sont résumées aux frais postaux liés au Maitron (correspondances de Jacques Girault) et à la redevance pour le site Internet. Le trésorier présente ensuite le détail du compte de résultats. Puis il propose un projet de budget pour l’année 2014-2015 qui inclut une provision pour des publications de l’Himase. Le rapport financier est voté à l’unanimité, et le quitus donné au trésorier.

Guy Putfin, secrétaire général


Commentaires